Direction

  • Michael E. Garrison

    Directeur par intérim

    expert_garrisonLe Colonel Mike Garrison, Armée de terre des États-Unis (à la retraite), a assumé les fonctions de Directeur adjoint du Centre d’études stratégiques de l’Afrique en mai 2009. Son nouveau poste de membre de haut rang de l’équipe de direction du CESA bénéficiera de ses plus de 28 ans d’expérience de la gestion, de l’élaboration de politiques et des opérations, dont plus d’une décennie d’expérience ininterrompue des affaires politiques et militaires de l’Afrique. Il est désormais directeur de l’exploitation et principal conseiller du Directeur pour les questions de planification stratégique et d’analyse politique ; il est également chargé de l’élaboration des programmes du CESA à l’appui des objectifs relatifs aux affaires africaines communautaires de la politique des États-Unis.

    Le Colonel Garrison a pris sa retraite de l’Armée de terre des États-Unis en mai après 28 ans de service actif et il a immédiatement assumé ce poste de haut rang de l’équipe de direction du CESA. Juste avant de prendre sa retraite, il était directeur chargé de la région Afrique australe à l’Office du secrétaire à la Défense pour les Affaires africaines. À ce titre, il dirigeait tous les aspects de la stratégie, des politiques et des programmes bilatéraux et multilatéraux de la défense ainsi que les relations entre le département de la Défense et neuf pays d’Afrique australe. Son travail dans le domaine de l’Afrique a commencé en 1999 lorsqu’il a été nommé chargé d’affaires politiques et militaires au Commandement militaire des États-Unis pour l’Europe où il était responsable de l’ensemble de la coopération dans le domaine de la sécurité et des plans de contingence des forces armées américaines pour les 11 pays de l’Afrique australe. Il a ensuite été attaché de défense et de l’Armée de terre auprès de la République du Kenya de juillet 2002 à juin 2005, avant d’occuper le même poste auprès de l’Afrique du Sud, du Lesotho et du Swaziland de juin 2005 à juin 2008. Durant son affectation en Afrique du Sud, il a été envoyé au Soudan en tant qu’officier de liaison pour la défense pendant trois mois à l’appui des activités de l’ambassade pendant les négociations de paix d’Abuja. À ces postes, il était responsable de la gestion de toutes les relations politico-militaires du personnel en uniforme avec le gouvernement de chacun des pays hôtes.

    Le Colonel Garrison est un officier à la retraite qui a accompli plus de 28 ans d’états de service exceptionnels au cours desquels il a occupé plusieurs postes de commandement et d’état-major en Allemagne, en Afrique, au Moyen-Orient et aux États-Unis. Il s’est vu décerner de nombreuses distinctions et décorations du département de la Défense, de l’Armée de terre et de l’Armée de l’air des États-Unis ; il est titulaire de l’insigne de Maître aviateur de l’Armée de terre des États-Unis et possède à son actif plus de 2.800 heures de vol (appareils à voilure tournante et appareils à voilure fixe).

    Le Colonel Garrison est titulaire d’une licence ès sciences en justice criminelle de l’université d’État de l’Arizona, à Tempe, d’une maîtrise ès sciences en gestion aérospatiale de l’université aéronautique Embry-Riddle et d’une maîtrise ès sciences en études stratégiques de l’École supérieure de guerre de l’Armée de terre des États-Unis. Diplômé de l’École supérieure de guerre de l’Armée de terre des États-Unis et de l’École supérieure d’état-major général et de commandement de l’Armée de terre des États-Unis, il a également obtenu avec mention le Certificat d’aptitude au pilotage d’appareils à voilure tournante de l’Armée de terre des États-Unis et a suivi avec distinction le cours élémentaire des officiers de l’Armée blindée des États-Unis.



  • Dr. Raymond Gilpin

    Doyen

    Le Professeur Raymond Gilpin est le doyen du Centre d’études stratégiques de l’Afrique (CESA). À ce titre, il dirige la conception, l’élaboration et la mise en œuvre des programmes du Centre et joue un rôle de premier plan pour toutes les questions relatives aux études. Il a été auparavant directeur du Centre pour les économies durables de l’Institut des États-Unis pour la paix (USIP) (où il présidait également le groupe de travail sur les activités d’affaires et la paix, administrait le Réseau international en ligne pour les sciences économiques et les conflits et dispensait des cours à l’Académie de l’USIP sur les sciences économiques et les conflits), titulaire de la chaire d’économie de la défense au CESA, directeur des programmes internationaux chez Intellibridge Corporation (qui fait maintenant partie de l’Eurasia Group), économiste principal au Groupe de la Banque africaine de développement, directeur de recherche à la Banque centrale de la Sierra Leone et économiste à la Banque mondiale.

    Le professeur Gilpin s’intéresse dans ses recherches à divers thèmes, notamment aux défis de l’Afrique en matière de sécurité, à l’énergie et la sécurité, à la gestion des ressources et la dynamique des conflits, à la gestion financière dans le secteur de la sécurité de l’Afrique ainsi qu’aux partenariats publics-privés et la paix. Il tient un blog régulier et est souvent invité par les médias à commenter les affaires africaines, la politique des États-Unis à l’égard de l’Afrique, l’énergie et la sécurité et les dimensions économiques de la paix. Parmi ses publications récentes, on peut citer : « Economic Drivers of Conflict » [Les moteurs économiques des conflits] dans Conflict Management and Global Governance in an Age of Awakening, publié sous la direction de Pamela Aall, Chester Crocker et Fen Hampson (à paraître en 2013), « Tackling Energy Infrastructure Vulnerability in Violence-Prone Zones » [S’attaquer à la vulnérabilité de l’infrastructure énergétique dans les zones sujettes à la violence] (2013), « Using Entrepreneurship to Promote Stability in Fragile Regions » [Utiliser l’entrepreneuriat pour favoriser la stabilité dans les régions fragiles] (2012), « Trade and Resource Management: A Development Perspective » [La gestion du commerce et des ressources du point de vue du développement] dans Nexus Between Security and Development, publié sous la direction de Joanna Spear et Paul Williams, (2012) et « China in Africa » [La Chine en Afrique] dans African Security and the African Command: Viewpoints on the US Role in Africa, publié sous la direction de Terry Buss, Joseph Adjaye, Donald Goldstein et Louis Picard (2011).

    Le professeur Gilpin est titulaire d’un doctorat en économie du développement de l’université de Cambridge (Royaume-Uni) et d’un certificat exécutif en finances internationales et marchés financiers de l’université de Georgetown.



  • Vincent M. Crawley

    (English)

    Acting Director of Communications and Community Affairs

    Vince Crawley

    Vince Crawley has spent most of his career working in international environments to explain U.S. policies and culture as well as helping to expand and promote security dialogue. He joined the Africa Center in early 2012 as Deputy Director of Communications and Community Affairs and in July 2013 became the Acting Director, responsible for strategic communications, alumni relations, and maintaining the Africa Center’s network of more than 5,000 professionals who work in or with Africa’s security sector.

    From July 2007 to March 2012, he served in Stuttgart, Germany, as Deputy Director of Public Affairs for U.S. Africa Command, where he focused on providing accurate public information on the activities of the U.S. military in Africa, as well as the role of the Defense Department in support of U.S. foreign policy. From October 2005 to July 2007, he served as a public diplomacy writer for the U.S. Department of State’s Bureau of International Information Programs in Washington, D.C., covering European affairs and international security.

    Before joining federal service in 2005, Mr. Crawley spent nearly two decades as a journalist specializing in the link between military affairs and diplomacy. From January 2000 to October 2005, he served as senior Pentagon reporter for Gannett’s Army Times newspapers, where he was a front-row journalist at Defense Department news briefings and provided extensive Washington, D.C., coverage of U.S. government decision-making. In 1999 and early 2000, he was the aviation reporter for Defense Week, a watchdog publication that critically scrutinized the multi-billion-dollar annual Defense Department budget process.

    Living in Europe from 1988 to 1999 while working for The Stars and Stripes daily newspaper, he filed thousands of stories and photographs from more than 40 countries and spent months reporting from the field, regularly attending NATO meetings, and providing in-depth coverage of international relations and their impact on Americans overseas. His assignments included the end of the Cold War, the 1991 Persian Gulf War, Balkans peace missions, and the U.S. deployment to Somalia in 1992-’93. In all, he reported from more than 40 countries throughout Europe, Africa, and the Middle East.

    Originally from Logansport, Indiana, Mr. Crawley was a U.S. Army journalist from 1981-88, reaching the rank of sergeant and serving on parachute duty with the XVIII Airborne Corps at Fort Bragg, N.C. He and his journalist wife have two adult children and two school-aged children. They live in the Virginia suburbs of Washington, D.C.



  • Bradley G. Anderson

    (English)

    Regional Program Manager—East Africa Regional Office (EARO)

    Brad AndersonMr. Bradley G. Anderson, Colonel U.S. Army (ret.), assumed his duties as the Regional Program Manager of the Africa Center for Strategic Studies (ACSS) East Africa Regional Office (EARO) in June 2010. He brings some 30 years of management, policy development, peacekeeping and operations experience including over a decade of uninterrupted African political and military affairs experience to his new position as a senior member of the Africa Center’s leadership team. Mr. Anderson currently leads the East Africa Regional Office which is located at the U.S. Embassy in Addis Ababa, Ethiopia. The office team, along with the Center, strives to bring leaders together to create and maintain a global network of professionals with a shared commitment to addressing security-related challenges in Africa. The team also provides operational support for various topical programs held across the continent that allow participants to examine complex issues and seek African solutions.

    Prior to his retirement, he served as a Defense and Army Attaché for Ethiopia and Djibouti (non-resident) as well as multiple tours in both Tunisia and Morocco. Mr. Anderson has earned some 27 awards and decorations to include the Defense Superior Service Medal, Legion of Merit, Bronze Star Medal, Defense Meritorious Service Medal (with 3 OLC), Meritorious Service Medal, Air Medal, Joint Services Commendation Medal, Army Commendation Medal, Joint Services Achievement Medal, Army Commendation Medal, Joint Meritorious Unit Award (with 3 OLC), Air Force Outstanding Unit Award for service in the 38th ADA Brigade in Korea, Air Assault badge, Honorable Order of Saint Barbara, twice being presented the US State Department Meritorious Honor Award, and various other service and foreign awards. This includes being the only US Defense Attaché to Tunis to be awarded the Chevalier de l’ordre du la Republique by the Tunisian President.

    Mr. Anderson holds a bachelor’s degree in History from Upper Iowa University, along with a master’s degree in Political Science from the University of Iowa (with Thesis), and Wesbster’s in Business Administration. Mr. Anderson is also a graduate of the Air Defense Artillery Officer’s Basic and Advance Courses, I-HAWK Transition Course, John F. Kennedy Special Warfare Center and School’s Foreign Area Officer Course at Fort Bragg, North Carolina, Defense Language Institute Monterey California (French), CAS3, Command and General Staff College, and the Joint Military Attaché School.



  • Gerald R Lefler

    Directeur du bureau régional pour l’Afrique occidentale et centrale

    Gerald Lefler

    En août 2012, Le Centre d’études stratégiques de l’Afrique (CESA) a nommé Gerald Lefler, un ancien officier de la marine des États-Unis, directeur de son bureau régional pour l’Afrique occidentale et centrale. Lefler sera basé à Dakar, au Sénégal.

    Avant son arrivée au CESA, Lefler a travaillé à Northrop Grumman au Royaume Uni, où il était de 2008 à 2012, directeur d’un programme appuyant  U.S. AFRICOM, le Commandement des Etats Unis pour l’Afrique. Il a auparavant servi dans la même entreprise comme spécialiste en  programme international de formation pendant deux ans (2005-2007).

    Lefler a pris sa retraite de l’U.S. Navy, la marine américaine en 2005, après 20 années de service dans diverses positions à travers  le monde. Il a en outre occupé les postes  de chef de division, chef de département (opérations), professeur de Français à l’académie Navale, et officier d’état major à l’OTAN. Sa carrière s’est déroulée aux États-Unis, au  Royaume-Uni et en France.

    Lefler est titulaire d’une maitrise en  management de l’Université Salve Regina, située à Newport, dans l’Etat de Rhodes Island, et d’une licence en en mathématiques appliquées et informatique de l’Université d’Etat de l’Idaho. Sur le plan militaire, il est diplômé du  Centre de formation et de commandement de l’état-major général, du Centre de formation  des forces armées et de l’Institut des Langues du ministère américain de la défense, où il a perfectionné sa pratique du français.



  • Colonel Patrick de Vathaire

    Représentant principal de la France

    Le colonel Patrick de Vathaire est depuis le mois d’août 2011 le Représentant français auprès du Centre d’études stratégiques de l’Afrique. A sa sortie de l’école militaire interarmes (EMIA), promotion 1983, le colonel de Vathaire a rejoint les « troupes de marine ». Il y a acquis une grande expérience opérationnelle et une bonne connaissance de l’Afrique à travers de nombreuses missions sur ce continent. En plus de sa participation aux opérations, au Tchad, en Côte d’Ivoire, au Rwanda, au Gabon et au Togo, il a assumé des responsabilités au sein des forces africaines en tant que conseiller militaire ou instructeur. Il a commandé le 43ème bataillon d’infanterie de marine (43ème BIMa), basé en Côte d’Ivoire de 2005 à 2006. Durant son affectation comme chef des opérations du régiment des forces spéciales (1er RPIMA), il a aussi été engagé en Afghanistan (2002).

    Après sa scolarité au collège interarmées de défense (CID), il a été affecté à deux reprises au centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) de l’état major des armées (EMA), de 2003 à 2005 en tant que chef du J3 Terre et chef du J5 Afrique de 2008 à 2011. Durant cette dernière affectation, où son expérience africaine à été particulièrement utile, il a été responsable de la planification stratégique sur les crises potentielles en Afrique subsaharienne. Il a aussi participé à la conception de l’engagement des forces françaises dans la mission européenne au Tchad (EUFOR) et dans la mission des Nations Unies dans ce même pays. Il a suivi les évolutions de la crise en Côte d’Ivoire, l’engagement des forces françaises contre la piraterie au large de la Somalie et le redéploiement du dispositif français en Afrique.



  • Dr. Miguel Ferreira da Silva

    (English)

    Senior Portuguese Representative

    Dr. Miguel F. daSilvaDr. Miguel Ferreira da Silva became the Senior Portuguese Representative at the Africa Center for Strategic Studies in March 2012. Following his graduation in Law from the University of Lisbon he completed post graduate studies in Juridical-Political Sciences at the same University, and in Political Science and International Relations at the Portuguese Catholic University. He also holds specializations in Security and Intelligence and in Terrorism.

    After developing a career in Legal Advising to the Public Sector, both at local and national levels, Miguel returned to academia where he taught Portuguese language and culture at the University of Nottingham, where he also completed his Ph.D. in cultural studies (legitimacy discourse of international criminal courts).

    Still a Senior Legal Advisor with the Portuguese Media Authority, he also became an advisor to the Portuguese Government, particularly in matters related to Africa.

    His main research interests are linked to Democracy, the rule of law, freedom of the press, and post conflict cultures. Miguel is also a member of the International Consortium for the Study of Post Conflict Cultures. Born in Porto, Portugal, he speaks Portuguese, English, and Spanish fluently; he also speaks French.



  • Kareem I. Oweiss

    Directeur des opérations

    Kareem I. Oweiss

    M. Kareem I. Oweiss est le directeur des opérations du Centre d’études stratégiques de l’Afrique (CESA). À ce titre, il guide et établit les principes directeurs généraux et relatifs aux politiques touchant les fonctions opérationnelles du CESA. Il assure le contrôle directeur et administratif de la planification des programmes, des opérations, de la logistique et des technologies de l’information à l’appui des programmes du CESA et de la qualité des services et des produits fournis au profit du personnel, des enseignants et des participants.

    Avant d’assumer ses fonctions actuelles, M. Oweiss était, de 2008 à 2011, spécialiste des programmes au bureau régional du CESA pour l’Afrique de l’Ouest, situé à Dakar, au Sénégal. En sa qualité de directeur adjoint de ce bureau, il assurait le soutien de la gestion de toutes les opérations du bureau régional et coordonnait les programmes et les activités du CESA à travers toute l’Afrique de l’Ouest. Il a animé de nombreuses initiatives de ce bureau conjointement avec le directeur des programmes régionaux concernant des sujets tels que la criminalité organisée transnationale et l’intégration des femmes dans les forces armées. Pendant ses dix années au CESA, qui ont inclus des postes de conseiller en matière de protocole et de spécialiste des opérations, il a appuyé une vaste gamme de programmes importants du CESA sur le continent africain et ailleurs.

    M. Oweiss avait déjà vécu et travaillé en Afrique lorsqu’il était agent de programmes pour l’unité de coordination de l’aide du Programme des Nations Unies pour le développement à Kigali, au Rwanda, détaché auprès du ministère des Finances et de la Planification économique. De 2004 à 2006, il a appuyé les efforts du gouvernement du Rwanda visant à soutenir l’appropriation des programmes de développement par ce pays et à améliorer la coordination et l’harmonisation entre les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux, les ONG nationales et internationales, et le secteur privé. Une grande partie de ses responsabilités portaient sur la supervision de la planification des réunions annuelles des partenaires au développement et du sixième Forum africain sur la gouvernance.

    M. Oweiss a un master ès sciences de réduction de la pauvreté et de gestion du développement de l’université de Birmingham, au Royaume-Uni, et une licence ès sciences de service diplomatique avec un certificat d’études africaines de l’université de Georgetown.



  • Colonel Saul Bracero

    (English)

    Chief of Staff

    Colonel Saul Bracero

    Colonel Saul Bracero received his commission as a Military Police second lieutenant in 1987 upon graduating from Brigham Young University as a Distinguished Military Graduate. His first operational assignment was to the 385th Military Police Battalion, 14th Military Police Brigade in Kornwestheim, Germany. He served as platoon leader, battalion training officer, and battalion adjutant.

    Serving in a wide variety of Military Police command and staff positions at company and brigade—Colonel Bracero commanded the 170th Military Police Company, 504th Military Police Battalion, Fort Lewis, Washington. During his command tour, Colonel Bracero deployed his company in 1994 to Panama City, Panama, in support of Operation Safe Haven—Cuban migrant crisis. His company was responsible for quick reaction force operations during six camp riots.

    His key staff assignments include service at the national, combatant command, Army Forces, and tactical levels. He served as Army Forces Assistant Operations Officer at Guantanamo Bay, Cuba, providing camp security and operations for ten thousand Haitian migrants. Following this assignment he was hand selected to capture lessons learned for the U.S. Army—culminating in the development of the first doctrinal publication on force protection.

    Colonel Bracero is a Sub-Saharan African Foreign Area Officer. He has served in various positions with the Department of Defense with increasing levels of responsibility. His first Africa assignment was to the U.S. embassy in Cameroon. There he assisted the Defense Attaché with Mil-to-Mil relations, visiting U.S. Delegation, and humanitarian projects. He later served at the European Command headquarters in Stuttgart, Germany as the security assistance program manager for West and Central Africa. Upon returning to the U.S., Colonel Bracero was assigned to the Joint Staff J2 as a Branch Chief overseeing the daily production of Africa intelligence products for the Chairman, Joint Chiefs of Staff, daily intelligence update. He was later assigned to the Defense Intelligence Agency as the Division Chief overseeing all Africa strategic intelligence products for national and defense senior leaders. Colonel Bracero later served as the Central and East Africa Regional Director, International Security Affairs, Office of the Secretary of Defense working critical national policy issues on Democratic Republic of the Congo, the Lord Resistance Army, and Ethiopia, as well as terrorism issues in Somalia.

    Colonel Bracero currently serves as the Deputy Chief of Staff for Administration for the Africa Center for Strategic Studies in Washington, D.C.

    He has earned a Bachelor of Arts from Brigham Young University in 1987, a Master of Arts and an African Studies Certificate from the University of Florida in 1997. He is also a graduate of the National War College, Joint Forces Staff College, the U.S. Army Command and General Staff College, and Military Police Officer Advance and Basic Courses.

    Colonel Bracero and his wife, Maarja, have two children who reside in Stafford, Virginia.