Contrecarrer l’extrémisme

  • Atténuer le radicalisme dans le nord du Nigeria

    Par Michael Olufemi Sodipo, Le Centre d’études stratégiques de l’Afrique | août 2013 05-17-2013warcrimes Les attaques actuelles de Boko Haram et d’autres groupes Islamistes violents ainsi que les réponses parfois arbitraires des forces de sécurité nigérianes ont contribué à une détérioration de la situation sécuritaire dans le nord du Nigeria. Les attaques et les bombardements de plus en plus fréquents masquent également des dynamiques de radicalisation plus anciennes. Il est nécessaire de mettre en place une approche durable qui cible tous les stades du spectre de la radicalisation, du règlement des griefs socioéconomiques aux initiatives interculturelles de consolidation de la paix, ainsi qu’à la réhabilitation des membres radicalisés des groupes islamistes violents, aussi bien qu’un usage plus mesuré de la force afin d’inverser cette plus large tendance.

    Télécharger le Bulletin ENGLISH | FRANÇAIS | PORTUGUÊS

  • (English) Pakistan’s Civil Society: Alternative Channels to Countering Violent Extremism

    (English) By Hedieh Mirahmadi, Mehreen Farooq, and Waleed Ziad, World Organization for Resource Development and Education | November 2012 WORDE-AlternativeChannelsToCVEPakistan has for years struggled against violent extremist ideologies that underlay several intrastate conflicts and transnational threats, problems now emerging in Mali, Nigeria, Kenya, and elsewhere in Africa. With weak legitimacy, the Pakistani government’s counter-extremism strategy has achieved little, but religious and secular civil society outfits have initiated their own successful community engagement efforts despite limited organizational management, inter-group connectivity, and personal security. Government efforts to compensate for these shortcomings could produce further counter-extremism successes.

    Download the Article [PDF]

  • Le militantisme islamique en Afrique

    Par Terje Østebø, Le Centre d'études stratégiques de l'Afrique, novembre 2012 Suspected Shabaab Members Captured in Somali Capital

    La montée du militantisme islamique dans le Sahel, dans le nord-est du Nigeria et dans certaines parties de la Corne de l'Afrique a engendré un regain d'attention pour ces préoccupations sécuritaires changeantes. On aurait pu s'attendre à ce que l'interprétation Africaine de l'Islam, qui est historiquement tolérante et modérée, soit suffisante pour empêcher les points de vue extrémistes de gagner un support significatif, cependant ceci semble être de moins en moins le cas. En règle générale, la connaissance de ce défi sécuritaire non-conventionnel est basée davantage sur des spéculations que sur des évaluations empiriques. Les réponses doivent absolument éviter d'amalgamer des acteurs islamiques distincts tout en adressant les perceptions de désaffectation et de sous représentation, au niveau local, qui encourage l'apport de soutien aux militants.

    Télécharger le Bulletin : FRANÇAIS | ENGLISHPORTUGUÊS

  • Les Etats fragiles de l’Afrique: vecteurs de l’extrémisme, exportateurs du terrorisme

    Par Zachary Devlin-Foltz Les derniers attentats d'Al-Shabaab à Kampala et à Mogadiscio viennent accentuer une préoccupation croissante relative à la montée de l'extrémisme en Afrique. Ce cahier de sécurité africaine évalue la menace de l'extrémisme de la perspective de la fragilité de l'État - le contexte dans lequel les extrémistes trouvent un terrain plus fertile. Sous cet angle, l'article donne un aperçu pertinent et des conseils quant à  l'importance de la délocalisation des États fragiles de l'Afrique - afin de marginaliser les extrémistes. [FRANCAIS] [ANGLAIS] [PORTUGUAIS]
  • Les islamistes en politiques : Dynamique de la participation

    pjd_moroccoPar Marina Ottaway et Amr Hamzawy. Carnegie Endowment for International Peace, 2008. Les débats idéologiques en cours au sein des partis islamiques opposent souvent les éléments durs aux réformateurs. Lorsqu’ils sont autorisés à opérer au grand jour, la plupart des partis islamistes modèrent progressivement leur ordre du jour en vue d’élargir leur base de soutien. En revanche, les environnements strictement contrôlés politiquement offrent peu de possibilités d’acquérir de nouveaux appuis, ce qui amène les partis islamistes à faire appel à leur base. [PDF]