Sécurité maritime

  • (English) African Approaches to Maritime Security

    (English) Friedrich Ebert Stiftung-Mozambique | May 2013 Inspection of a fishing vessel Maritime rights, piracy, pollution, migration, and illegal trafficking of persons, weapons, and drugs are all growing challenges for many African states. The issue affects both communities living close to the sea as well as bilateral and multilateral relations at the international level. To safeguard their waters, maritime trade, and ocean resources, African states will need to build stronger and more stable security and judicial institutions. Working on solutions at the political level, especially with civil society support, is crucial to reinforcing security responses.

    Download the Report [PDF]

    [Photo credit: MC1 Daniel Mennuto]
  • (English) Maritime Security in the Gulf of Guinea

    (English) By Chatham House | March 2013 piracy_guineaPiracy in the Gulf of Guinea accounted for 30 percent of all attacks in African waters between 2003 and 2011, and that proportion is increasing. Likewise, illegal fishing is also expanding. These trends directly threaten vital revenues from oil production and sea-based trade as well as a critical source of income and food for numerous Africans that depend on fisheries. To improve security and governance in shared West and Central African maritime domains, overlapping initiatives and multiple maritime regional bodies will need to be integrated.

    View the Article [PDF]

  • Vers une économie maritime africaine : doter l’Union africaine des capacités de révolutionner le secteur maritime africain

    Par le Commandant Michael Baker. Naval War College Review, 2011. L’Afrique souffre de la fragmentation des régimes de gouvernance maritime, ce qui contribue à l’insécurité et cause des pertes de potentiel de développement. Par exemple, si certains pays peuvent réaliser des progrès par l’amélioration de l’efficacité des ports, ces progrès sont neutralisés par la montée de la piraterie, et vice versa. Par le biais de ses efforts actuels d’élaboration d’une stratégie maritime intégrée, l’Union africaine devrait œuvrer en partenariat avec ses États membres et les acteurs internationaux pour harmoniser les dispositions disparates du droit maritime africain et pour mieux intégrer les cinq centres maritimes d’alerte avancée du continent, entre autres améliorations. Télécharger l’article : [PDF]
  • Sécurité maritime et droit international en Afrique

    110722-N-TY225-318 Par John Gibson. Africa Security Review, 2009. Les États côtiers exercent leur souveraineté sur leurs mers territoriales, mais il existe des limites à l’aptitude des autorités gouvernementales à appliquer le droit criminel aux navires étrangers. C’est ainsi, par exemple, que les options de riposte dont disposent les États dépendent de la distinction entre divers actes criminels tels que la piraterie et le détournement de navires. Un emploi efficace du droit maritime est d’une importance essentielle pour la sécurité maritime, car ce droit détermine ce qu’il est permis aux nations de et ce qui leur est interdit et offre des mécanismes pour faciliter la coopération. Télécharger l’article : [PDF]
  • Relever les défis de la sécurité maritime en Afrique grâce aux investissements en science et technologies

    moiPar Augustus Vogel. Le Centre d’études stratégiques de l’Afrique, fevrier 2011. Un nombre grandissant de problèmes sécuritaires en Afrique - trafic de drogues, piraterie, pêche illégale, vols à mains armées, entre autres - se produisent en mer. Des acteurs illégaux exploitent l'espace maritime africain en raison de son immensité et du manque de navires que les gouvernements africains peuvent dépêcher pour stopper les activités illicites. Dans ce cahier africain de sécurité, Augustus Vogel estime que la technologie peut palier les manquements sécuritaires. Toutefois, pour cela, il faudrait mobiliser les scientistes africains qui vont pouvoir guider et soutenir ces efforts. Ce qui va générer non seulement une sécurité accrue mais également des bénéfices environnementaux et météorologiques pour le continent. [FRANCAIS] [PORTUGUESE] [ENGLISH]
  • Le développement maritime en Afrique: un cadre proposé par des spécialistes indépendants

     La Commission de l'Union africaine, la Fondation Brenthurst, et Le Centre d’études stratégiques de l’Afrique, 2010. Le domaine maritime de l’Afrique est une source primordiale de sécurité alimentaire, de même qu’il est le conduit de 90 pour cent du commerce continental et un enjeu vital pour sa croissance future. Cependant, l’Afrique est aussi la seule grande région où il manque une stratégie maritime. Des directives facilement accessibles et des cadres juridiques doivent être intégrés dans la politique de sécurité et de défense commune de l’Afrique pour faciliter la mise en place d’une stratégie commune dans le domaine maritime. [PDF]
  • Marine et garde-côtes: définir les rôles des forces africaines chargées de la sécurité maritime

    Par August Vogel. Africa Center for Strategic Studies, 2009. La piraterie, la pêche illégale et le trafic d’humains et de stupéfiants progressent rapidement en Afrique et représentent une composante de plus en plus centrale de la matrice de menaces à laquelle est confronté le continent. Cependant, les structures de sécurité maritime des états africains ne sont souvent pas en phase avec les défis réels et elles ont besoin des capacités des garde-côtes et d’un réseau de partenariats intergouvernementaux. [PDF]
  • Désordre en mer : Du golfe d’Aden au golfe de Guinée

    2009_0120_piracy_somalia_bh_mPar François Vreÿ. African Security Review, 2009. C’est sur les côtes de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique de l’Est qu’ont lieu le plus grand nombre d’attaques en mer au monde. Toutefois, on relève des différences marquées dans la nature de la sécurité maritime des deux régions en termes de cibles, de niveaux de violence et de relations avec la situation politique des pays riverains. La riposte internationale est vigoureuse en Afrique de l’Est, mais les mécanismes de gouvernance maritime en Afrique de l’Ouest sont, par certains côtés, plus prometteurs et plus favorables à une sécurité durable. [PDF]